Le HHC, un nouveau cannabinoïde similaire au THC

C’est le nouveau produit tendance aux États-Unis : les consommateurs se ruent dessus. Car que ce soit sur internet ou en magasin, l’hexahydrocannabinol (HHC) est en vente libre. À l’origine de cette fièvre, on retrouve un vide juridique mis en lumière par la dernière modification du cadre législatif du chanvre aux États-Unis datant de 2018. Et les marques en tirent avantage. Vigilance néanmoins : aucune norme ISO ou certificat d’analyse n’a été rattaché à ce cannabinoïde que l’on estime extrêmement puissant.

Que sait-on alors aujourd’hui du HHC ? Premièrement, on l’associe souvent au THC et à ses effets connus. Quoi de plus logique sachant que le HHC est un dérivé synthétique du THC.

Ensuite, c’est son élaboration qui le rend singulier : le HHC est produit en laboratoire à partir du THC lui-même, qui est un cannabinoïde naturel. C’est Roger Adams, un chimiste américainqui l’a mis au point dans les années 40 au moyen d’un processus d'hydrogénation.

Même si les études sur le HHC demeurent rares, le HHC est aujourd’hui illégal en France. La logique suivie est simple : le HHC est une molécule synthétique du THC et semble provoquer des effets comparables. Un raisonnement qui prend de l’épaisseur lorsque l’on s’attarde sur sa composition, elle aussi similaire à celle du THC.

Pour ce qui est des effets du HHC, que l’on retrouve également chez le THC, on recense la stimulation de l’appétit, l’altération de la perception du temps, la modification de l’humeur ainsi que le soulagement de la douleur.

Le HHC est strictement séparé en deux molécules pour l’heure : le HHC 9S et le HHC 9R. Le premier n’aurait pas d’effet sur le système endocannabinoïde tandis que le second en aurait une multitude.

Nous en sommes encore au stade des hypothèses et des études poussées sont nécessaires afin de dresser un comparatif scientifiquement recevable. Les indices dont nous disposons toutefois au moment où nous écrivons ces lignes nous laissent penser que la gémellité apparente de ces deux molécules pourrait bien être avérée.

Des avis contradictoires au sujet des effets du HHC

À défaut de conclusions scientifiques, quelques témoignages existants peuvent nous permettre de nous faire une idée, tout en faisant preuve de recul.

Ce qui est frappant parmi les témoignages disponibles, c’est leur hétérogénéité. Ils se contredisent en grande majorité. D’une part, certains disent que les effets seraient aussi puissants que de la morphine. D’autres en revanche avancent que les effets du HHC sont moins notables que les effets du THC. Seule l’étude scientifique rigoureuse de la molécule permettra de déterminer le vrai du faux.

La piste vers laquelle il semble exister un consensus est celle selon laquelle le HHC serait un psychotrope.

Autre indice : il s’agit d'une substance synthétique comme mentionné dans ces lignes. Par définition, un produit de synthèse ayant fait l'objet de manipulations dans un laboratoire ne peut tenir la comparaison avec un produit 100% naturel. L'utilisation de produits chimiques ici augmente possiblement les chances de provoquer des effets négatifs sur l'organisme et la santé.

En résumé : le THC est une substance naturellement présente dans le cannabis, dont les effets positifs sur l'organisme ont été scientifiquement démontrés, mais qui génère également des effets psychoactifs. Le THC est une drogue illicite dont la consommation et la commercialisation sont interdites en France.

Le HHC est une molécule synthétique du THC que l’on retrouve sous forme de résine et d’huile. Elle aussi est interdite à la consommation et à la commercialisation depuis la fin d’année 2022.

Pour toutes les raisons exposées, Canebiera fait le choix de ne pas proposer de produits à base de HHC sur son site marchand et se focalise sur son offre de produits à base de CBD.